Safari : Boubandjida Cameroun. Part° 3

Nous quittons la zone de chasse vers 9H avec notre 4X4, notre chauffeur et notre guide espérant arriver pour midi à Boubandjida. Mais la route nous prendra finalement plus de temps en raison d’une crevaison. heureusement celle-ci intervient à quelques kilomètres à peine de la dernière ville avant la zone sauvage : Tcholiré.

Tcholliré

Les champs de coton et les derniers villages en terre laissent peu à peu place à la nature. Finalement nous arrivons à l’entrée officielle du parc de Boubandjida, un garde, une case, une barrière et de vieux panneaux.  C’est sûr, ce n’est pas l’entrée du parc Kruger en Afrique du Sud. Le garde semble étonné de nous voir. Quelques photos et nous poursuivons notre route.

On approche du parc…

 entrée du parc

La piste se détériore rapidement au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans Boubandjida, nous avons encore 40 km pour atteindre le campement situé au plein cœur du parc.

Le campement n’est ouvert que de décembre à mai, les fortes précipitations gonfles les nombreux cours d’eau durant la saison des pluies et rendent le campement et le parc inaccessibles le reste de l’année.  Boubandjida est couvert de pailles, de buissons et d’arbres sur un paysages accidentés et vallonnés, où alterne zones de couverture dense et espaces ouverts. Le parc est parcourus de nombreux cours d’eau saisonniers, les « mayos », bordés de forêts galeries. L’eau y est toujours abondante, y compris au plus fort de la saison sèche.

moi à la recherche des animaux à un mayo

La végétation hors des zones forestières est dite « de savane abrusive de type soudano-guinéen ». : De la paille cassante et sèche que les feux de brousses ont pour le moment épargné, rehaussée d’arbustes rabougris et tortueux, aux feuilles épaisses et vernissées. De temps à autre de grands arbres majestueux agrémentent le paysage. Je me rends compte dès les premiers kilomètres que pour la photographie se ne sera pas facile, mon auto focus galère avec toute cette paille et ces branchages.

Paysage type de brousse soudano guinéen

Les 40 km nous prendront encore 2 heures, en raison des nombreux Mayos asséchés à traverser, mais cela n’a plus aucune d’importance, le safari à réellement commencé. Plus nous approchons du campement et plus la faune est présente. Partout des antilopes, de toutes sortes et en nombre, des troupeaux, des nouveaux nés, l’excitation monte dans le 4X4, je suis rassuré et heureux, le parc est comme dans mes rêves !

Le parc compte 11 espèces d’antilopes. Les chasseurs les classent ainsi : Grande chasse : Eland de derby, Hippotrague, Cob Defassa. Moyenne Chasse : bubale, damalisque, Cob de buffon, Guib harnaché. Petite chasse : Ourebi, Redunca, Céphalophe de Grimm, Céphalophe à flanc roux.

Nous verrons l’ensemble des antilopes à de nombreuses reprises avant d’arriver au campement, à l’exception des élands de Derby et des damalisques. Je suis  agréablement étonné par l’attitude des animaux à notre passage. Les antilopes ne sont pas craintives et réagissent comme dans les parcs de l’Est de l’Afrique. On sent ici, que l’on se bat encore pour les protéger.

Hippotrague / Koba

Bubale Major / Kiramwa Poura

cob deffassa / Doumsa

cob de buffon / M’bada

Ourebi / Djabaré

cephalophe de grimm / Ham Fourdé

cephalophe à flanc roux ou antilope cochon / M’bewa laindé

redunca ou cob de roseaux / Padala

Nous arrivons en milieu d’après-midi au campement où nous sommes accueillis par Mai Bour. Quelques rares touristes sont présents aussi : Deux alsaciens à la retraite ayant travaillé de longues années au Cameroun et une famille d’expatriés. Une bière fraîche nous attend ainsi qu’un excellent repas préparé par la gérante avec les produits de son potager et la viande des zones de chasse avoisinantes. Il nous aura fallu presque 2 jours pour arriver à destination mais nous y sommes enfin. Le campement, mon boukarou, le parc, la nourriture : tout est parfait ! Les 4 jours de safari restant s’annoncent merveilleux.

BERT2014CAM 212.JPG
Le campement

La suite semaine prochaine.

4 commentaires Ajoutez le vôtre

    1. budpumba dit :

      Faudra attendre la semaine prochaine

      J'aime

  1. Ce sont de très bons articles. Aussi passionnant que le seigneur des anneaux. Alors on voit bien qui est Frodon mais votre meilleur pote , c’est qui? Sam Sagace ou Gandalf?

    J'aime

    1. budpumba dit :

      t’es jaloux Jozé ! MDR

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s