décès tragique dans le parc national de Nouabalé-Ndoki

15/04/16

Le 8 mars 2016, la Wildlife Conservation Society (WCS) a eu la douloureuse tâche d’annoncer le décès d’une de ses chercheuses, Jana Robeyst, dans le parc national de Nouabalé-Ndoki en République du Congo (Congo Brazzaville). Elle est décédée tragiquement à proximité du campement des chercheurs, piétinée par un éléphant sauvage.

le WCS a publié un hommage pour honorer la mémoire de cette jeune chercheuse qui travaillait régulièrement dans le parc depuis 2013 :

It is with great sadness that we are sharing the tragic news that Jana Robeyst died on April 8th 2016, whilst pursuing a promising career dedicated to the study and conservation of wild forest elephants at Mbeli Bai, Nouabale-Ndoki National Park. Jana was an amazing scientist and a wonderful person who loved the work she was doing. She was living her dream by being out in the African rainforest each day observing her beloved forest elephants and western lowland gorillas in Mbeli Bai.Jana arrived in Congo to work at the Mbeli Bai Study in December 2013 as a volunteer research assistant and remained an enthusiastic advocate of the site ever since. From the start, Jana was fascinated by the majestic forest elephant, drawn to this animal’s intelligence and complex social systems. After her latest stay at Mbeli she planned to start her PhD at the University of Stirling in Scotland, where she was going to be the first person to analyze the powerful dataset of 20 years of elephant observations at the bai. Everyone who ever had the opportunity to meet Jana will truly miss her. She was an amazing, intelligent human being with a great career ahead of her. She will forever be a member of the WCS Congo team and will be very much missed by all of us.

Le parc de Nouabalé-Ndoki fait parti du tri national Sangha dont j’ai déjà parlé ICI . Le parc de création récente (1993) est immense, près de 4000km² de forets dense.Le parc est géré par le WCS et le ministère des forêts du Congo. Le parc est célèbre pour Mbeli Bai, une grande saline (comme Bai Hokou ou Sangha Bai en RCA) ou l’on peut observer facilement les gorilles des plaines de l’ouest et les éléphants des forêts. Le parc connait la plus forte densité animale de l’ensemble du bassin du Congo, ainsi que l’ensemble du spectre de végétations de la forêt tropicale. Le parc de Nouabalé-Ndoki et le parc d’Ozala, plus au Sud comprennent la majeure partie des derniers éléphants du Congo-Brazzaville.

La Wildlife Conservation Society est une ONG américaine active dans le monde entier pour la protection des espèces animales et de la nature. Son travail de qualité est  reconnu. Vous pouvez soutenir cette ONG ICI.

Sources: Facebook Mbeli Bai ; National geographic, WCS et Nieuws Blad ici . Photo ©WCS Congo Program.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s