Des Lycaons foudroyés par la maladie de Carré

27/05/2016

La population de lycaons (lycaon pictus)  aussi appelé «  loup peint » ou « chien sauvage africain ». a subi une perte importante avec la mort d’un pack entier dans le parc national Kruger en Afrique du Sud. Les 13 individus vivaient dans le sud du parc dans le secteur de Lower Sabie / Nkomazi. Ils ont tous succombé d’une souche particulièrement violente de la maladie de Carré.

Ce pack de lycaon était l’un des plus célèbre et photographié du Kruger, car il circulait dans la zone la plus touristique du parc. Il  reste 19 packs soit environs 180 à 200 chiens sauvages dans le parc national Kruger ce qui représente la moitié de la population du pays.

La maladie de Carré a touché dans les année 80 les lycaons de Tanzanie jusqu’à leur quasi extinction (plus que 20 individus dans tout le pays en 1989).

Considéré jusqu’à une période récente comme un animal cruel, impitoyable et nuisible, il a été exterminé dans de nombreux pays d’Afrique (Nigeria, Cameroun, Tchad, Ethiopie…). Empoisonné par les fermiers, abattu par les éleveurs, il a même été massacré par les rangers qui pensaient que sa prolifération mettrait en péril l’équilibre des parcs. Le lycaon est une espèce en voie de disparition, on en comptait de 300 000 à 500 000 au début du xxe siècle alors qu’il en reste moins de 3 000 aujourd’hui, concentrés dans de petites étendues isolées les unes des autres. La taille des meutes a elle aussi diminué et est passée d’une centaine d’individus à moins d’une trentaine.

La maladie de Carré peut toucher,les lycaons, les chiens, les lions, les hyènes, les chacals, les renards et d’autres petits carnivores, mais il est rare que la mortalité soit si importante. C’est une maladie virale contagieuse due à un paramyxovirus proche de l’agent de la rougeole humaine et de celui de la peste bovine. Le pourcentage de perte varie, les animaux infectés peuvent vaincre la maladie, dont les symptômes disparaissent après une évolution discrète.

Le virus a sans doute été contractés par les lycaons via un chien domestique infecté en provenance de l’extérieur du parc. Il y a peu de chance que le virus se propage aux autres groupes, la maladie ayant été foudroyante (moins de 48 heures!!)et les relations inter-groupes rares chez les lycaons. Mais le chien domestique infecté rode peut être encore dans le parc. SanPark chargé de la gestion du Kruger tente de l’éliminer ou de le vacciner avant un nouveau drame. Une vaccination des Lycaons adultes est aussi envisagée mais très difficilement applicable. C’est le deuxième pack à disparaître ainsi en Afrique du sud depuis 6 mois après celui de la réserve de Tswalu Desert.

Des affiches ont été placées à l’intérieur du parc afin que les touristes puissent indiquer toute observation de lycaons et aider à surveiller leur état de santé.

Aujourd’hui le parc Kruger en Afrique du Sud, le parc Selous en Tanzanie,et le delta de l’Okavango au Botswana sont les parcs ou l’on observe le plus facilement cet animal rare.

Pour aider les Lycaons l’ONG Save de African Wild Dog : ici

Sources multiples dont News24 ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s