Selous, le cimetière des éléphants…

l’une des plus01/06/2016

Si la savane africaine avait un cœur, ce serait la réserve de gibier de Selous en Tanzanie. Hélas, cet immense espace sauvage est en grand danger. En moins de 40 ans, elle a perdu près de 90% de sa population d’éléphants. La WWF a tiré la sonnette d’alarme le 1er juin dans un communiqué : ici

Selous, était dans les années 1970 l’un des principaux refuges pour les éléphants des savanes avec près de 110.000 têtes (c’était l’une des plus grandes concentrations d’éléphants d’Afrique à l’époque). Elle est l’une des plus grandes zones protégées au monde ( 54.600km², pour donner une idée c’est une fois et demie la taille de la Suisse…), l’une des plus anciennes (1896) et le seul site du sud de la Tanzanie inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (1982). Elle est en plus de tout cela une des rares zones viables pour le lycaon, l’un des derniers territoires du rhinocéros noir et du guépard et enfin elle ne compte aucun village, aucun habitants. Un territoire magnifiquement vierge et sauvage.

Bref, perdre la réserve de Selous et en particulier ses éléphants serait un drame absolu pour la faune. La réserve de Selous appartient à un écosystème de 75.000 km² en incluant le parc de Mikumi, la Game Controle Area de Kilombero, et la zone de passage de Faune vers le parc national de Niassa au Mozambique.

Frederick Courtney Selous
Frederick Courtney Selous

Selous n’est pas un parc national, mais une vaste réserve de chasse depuis 1905. Elle est divisée en plusieurs zones cynégétiques attribuées à des organismes de chasse privés. La partie au nord de la rivière Rufiji est néanmoins réservée aux safaris photos. La réserve doit son nom à un explorateur/chasseur, le capitaine Frederick Courtney Selous, officier anglais du début du xxe siècle et guide de chasse du président américain Théodore Roosevelt lors de son voyage en Afrique de l’est.

carte reserve selous tanzanie

La dernière étude de la WWF est alarmiste (comme souvent avec la WWF), il ne resterait que 13.000 éléphants sur les 110.000 d’autrefois. Si rien n’est fait, les éléphants de Selous auront disparus d’ici 2022. Entre 2010 et 2013, en moyenne six éléphants ont été abattus chaque jour dans la réserve ce qui a entraîné le classement du site sur la Liste du Patrimoine mondial en péril en 2014.

PS : le gouvernement Tanzanien réfute les données de la WWF et reproche à l’organisation de ne pas faire état des efforts fournis depuis 2013 pour protéger les éléphants. Historiquement Selous a déjà connu dans les années 80 un triste épisode de braconnage industriel et une baisse dramatique du nombre d’éléphants (15.000 en 1989), en 20 ans la population était remontée à 60.000 individus. Tout espoir n’est donc pas perdu…

L’Unesco a elle aussi exprimé ses inquiétudes concernant, non pas le braconnage, mais les activités industrielles telles que l’exploitation minière (uranium), l’exploration pétrolière et gazière ou la construction de barrages qui pourraient également porter atteinte au bon état de la réserve.

Le Comité du Patrimoine mondial qui aura lieu les 12 et 13 juillet 2016 à Istanbul pourrait faire évoluer le classement de la réserve Selous. Pour qu’elle soit retirée de la Liste du Patrimoine en péril, la WWF appelle le gouvernement tanzanien à plus d’efforts en matière de lutte contre le braconnage, à une évaluation des impacts des activités industrielles, à une orientation des investissements vers des infrastructures touristiques durables et à une répartition équitable des bénéfices avec les communautés locales.

La réserve de Selous est d’accès difficile (plus de 6 heures de pistes), le plus simple est de s’y rendre par avion à partir de Dar Es Salaam. La réserve ne compte qu’une vingtaine de lodges,  ce qui est très faible face à l’immensité de la réserve. Les meilleurs mois pour un safari sont juin et octobre.

Bon voyage au cœur de la savane Africaine

Sources multiples dont WWF  : ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s