Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour le bonobo

14/07/16

Le 7 Juillet 2016, le Premier ministre de la République Démocratique du Congo (RDC) Augustin Matata Ponyo a officialisé la création d’une nouvelle réserve au centre du pays : Le parc national de Lomami. C’est le premier parc national créé depuis 1970 et seulement le huitième du pays. La raison de cette protection : la présence, entre autres, d’une population de Bonobo, ce rare chimpanzé nain ayant 98,7 % de son ADN similaire au nôtre.

Lomami se situe au centre du pays, à 200km au sud de Kisangani. D’une surface de 8.874 km², le parc couvre la partie ouest d’un immense bloc de forets de 40.000 km² encore inexploré il y a dix ans nommé « TL2 » en raison des trois rivières le traversant (Tshuapa, Lomami et Lualaba).

Cette vaste région inhabitée n’a été étudiée qu’à partir de 2007 par la fondation Lukuru des docteurs John et Terese Hart. Ils y ont découvert un grand nombre d’espèces rares et endémiques de la RDC, et ont œuvré depuis à la création d’un parc pour les protéger. Lors de l’expédition de 2007 appelé « TL2 project« , en plus des espèces classiques de la forêt équatoriale (éléphant, céphalophe, buffle, bongo, potamochère, léopard…)  les espèces suivantes ont été découvertes à Lomami :

  • L’okapi (Okapia johnstoni) ou girafe des forets. C’est l’un des derniers grands mammifères à avoir été découvert sur la planète, en 1901. Il ne resterait que 10 000 a 35 000 individus sauvages. Endémique de la RDC.
  • Le Paon du Congo (Afropavo congensis) est un oiseau découvert en 1936, c’est le seul paon d’Afrique. Sa population est estimée à moins de 10 000 individus. Endémique de la RDC.
  • Le Lesula (Cercopithecus lomamiensis) est une espèce de cercopithèque découverte en 2014. Population inconnue, ils ne vivent que à Lomami. Endémique de la RDC.
  • Le Dryas (Cercopithecus dryas) un cercopithèque rarissime. Sa population est estimée à moins de 200 individus. Endémique à la RDC.
  • Le Colobe rouge de Lomami (Piliocolobus parmentierorum), population inconnue, ne vivant que à Lomami. Endémique de la RDC.
  • Le Bonobo ou  Chimpanzé nain (Pan paniscus) que tout le monde connaît pour sa proximité génétique avec l’homme, son pacifisme et son organisation sociale sexualisée.  Environ 50.000 individus en RDC. Endémique de la RDC.

La seule présence de l’une de ces espèces imposait la création d’un parc. Cela est chose faite. A présent la fondation Lukuru et son « TL2 project » va se focaliser sur la protection de ce nouvel espace sauvage. La tache sera difficile dans ce pays immense et instable. Le parc national fait face à de graves dangers (braconnage, déforestation, agriculture) malgré son sol pauvre, sa difficulté d’accès, et sa faible occupation humaine.

Le braconnage est féroce dans la région et risque de faire disparaître les singes et les 500 derniers  éléphants du secteur avant même que le parc ne soit opérationnel. Espérons que le parc de Lomami n’ait pas qu’une existence sur le papier. Un doublement de sa surface est en projet avec la création de la réserve de Balanga à l’Ouest de Lomami. Affaire à suivre…

Plus d’informations et faire un don aux ONGs présentes :

  • RAINFOREST TRUST : ICI
  • BONOBO IN CONGO : ICI (c’est le blog du Dr. Terese Hart bourré d’infos)
  • LUKURU FONDATION : ICI
  • GREAT APE FONDATION (ACRUS) : ICI
  • BONOBO PROJECT : ICI
  • WILDCAT FONDATION : ICI

Source de la news : Rainforest trust ici le 8 juillet 2016

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. perdebytjie dit :

    Beautiful photo’s!

    J'aime

  2. Ca fait plaisir d’avoir une bonne nouvelle en ces temps difficiles, merci. Je ne savais pas que l’Okapi était endémique à la RDC, j’aurai appris un truc aujourd’hui ! 🙂

    J'aime

    1. budpumba dit :

      L’okapi un joyaux de la RDC. le cœur de la population se trouve dans la foret d’Ituri plus au nord du pays. J’aurai l’occasion de parler de cette réserve qui a subit il y a quelques années une terrible attaque des M23 avec de nombreux morts. la base est en cour de reconstruction.

      Aimé par 1 personne

      1. Un animal vraiment atypique ! Je serai vraiment heureux de le croiser un jour. En attendant, j’attends ton article sur cette fameuse réserve !:)

        J'aime

      2. budpumba dit :

        Les chances d’observer l’okapi en liberté sont égales à 0. Cet animal est très craintif et discret , je crois que cela n’a jamais été réussi. La réserve d’Okapi à Ituri permettait d’en voir 16 en semi liberté, mais lors de l’attaque les pauvres bêtes ont été abattus, tout comme le personnel. Pour en voir je vais au zoo de Bâle ou au zoo de Vincennes qui suivent un excellent programme de reproduction.

        Aimé par 1 personne

      3. Ces nouvelles ne sont pas très réjouissantes… :/

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s