L’autoroute sauvage

18/11/16

Un désastre. Au Nigeria, le gouverneur Ben Ayade a lancé la construction d’une autoroute 2 x 3 voies dans l’État de Cross River au Sud Est du pays. Elle fera 260 km de long et relira la ville de Calabar (et le futur port de Bakassi) à la ville de Katsina Ala, plus au nord. Cette autoroute va longer le parc national de Cross River et couper les forêts du peuple Ekuri mettant en péril le plus beau massif forestier du continent Africain : la forêt côtière Cross-Sanaga-Bioko.

12-superhighway-map_september2016-v2
En rouge le tracé de l’autoroute

C’est sur la frontière entre le Nigeria et le Cameroun que se trouve cette vaste forêt primaire considérée comme l’une des plus vieilles forêts tropicales de la planète. Elle est une relique de l’immense massif forestier qui au pléistocène couvrait l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest et du centre. Elle s’étend de la zone côtière couverte de mangroves , jusqu’aux montagnes de Sankwala (1700m) plus au nord, et traversée par la rivière Cross en son centre, pour une surface totale supérieure à 10.000 km². Près de la moitié de cette surface est protégée : la partie Camerounaise par le parc National de Korup et la partie Nigériane par le parc National de Cross River.

La forêt de Korup au Cameroun forme la partie Nord-Est du massif. Elle n’était avant les années 80 connue que par les communautés locales et une poignée de biologistes et d’ornithologues occidentaux. Mais en 1977, un jeune réalisateur, Phil Agland, eu l’idée un peu folle de faire un documentaire sur les richesses de Korup. Les conditions de tournage furent dantesques dans cette forêt qui n’avait jusqu’à lors jamais été explorée, habitée ou exploitée.

korup-pont
Pont suspendu de Mana à l’entrée du parc National de Korup (Cameroun)

Et pour cause, la forêt de Korup est très inhospitalière. C’est une forêt tropicale primaire et impénétrable, pleine d’arbres géants, de fougères, de lianes, de mousses et de lichens enchevêtrés. Elle connaît la plus grande densité d’arbres à l’hectare d’Afrique (7500/ha), représentant 494 essences différentes. Ils atteignent allègrement les 50 mètres de haut formant une canopée épaisse empêchant, du sol, de voir le ciel.

tournage-korup
l’abri de Phil Agland dans la canopée pour le tournage

Le climat y est extrêmement humide et chaud. Il pleut presque sans discontinuer durant 8 mois de l’année, l’humidité dans l’air atteint régulièrement 99%. Quant aux températures, elles avoisinent les 30 degrés continuellement. C’est un vrai bouillon de cultures pour les maladies tropicales, les parasites et les insectes de toutes sortes.

Mais en termes de biodiversité, Korup se présente comme la forêt d’Afrique la plus riche du continent avec plus 1.700 espèces de plantes, dont 30% d’endémiques. Elle comprend aussi une avifaune très importante avec 419 espèces d’oiseaux découvertes dont le Picatharte du Cameroun, le Touraco géant, le Calao à casse jaune, le Gladiateur à poitrine verte, Phyllanthe à gorge blanche, l’Indicateur d’Eisentraut ou l’endémique Gladiateur du Kupé…

Elle renferme 55 espèces de chauves souris, ainsi que 450 espèces de papillons (selon les experts autant resteraient à découvrir). Korup est aussi le refuge de 82 espèces de reptiles, 92 espèces d’amphibiens; 130 espèces de poissons… Quant aux mammifères, 161 espèces y sont représentées dont plusieurs menacées de disparition comme l’éléphant des forêts, le léopard, le chat doré, le pangolin et plusieurs espèces de céphalophes.

Mais surtout Korup abrite le quart de toutes les espèces de primates d’Afrique avec 14 espèces. Parmi elles, des espèces rares et en danger comme le Moustac à oreilles rouges, le Cercopithèque pogonias, le Mangabey couronné, le Chimpanzé du Nigeria, le magnifique Drill (en photo en Une) et l’endémique Colobe de Preuss…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malgré la météo, les maladies et l’absence totale de confort, Phil Agland, Accroché dans la canopée, à 50m de hauteur,  filme avec beaucoup d’imagination et d’inventivité la nature et cette faune extraordinaire pendant près de 5 ans. Le résultat est époustouflant. Son documentaire : Korup : « une forêt africaine » sera récompensé à de multiples reprises à partir de 1982. Il recevra entre autres, le premier Panda Awards au festival de Wildscreen, la plus haute distinction pour un documentaire animalier. Ce film ainsi que l’action du primatologue J. Stephen Gartlan permettra la création du parc National de Korup en 1986 couvrant une surface de 1260 km².

De l’autre côté de la Frontière au Nigeria a été créé en 1988 le parc National de Cross River. Celui-ci fait 4000 km² divisé en deux parties par le bassin de la rivière Cross. La partie Sud appelé Oban est situé à la frontière avec le parc Korup et comprend à peu de chose près les mêmes espèces. La nature y est plus dégradée qu’à KorupOban étant habité et exploité depuis longtemps par les communautés Ekuri.

La partie Nord du parc de Cross River s’appelle Okwangwo. Elle s’étend jusqu’au plateau d’Obudu. La végétation y est différente, l’altitude et la population y étant plus importante. Là, la jungle laisse peu à peu place à une savane d’altitude entrecoupée de forêts secondaires. L’on y trouve ici aussi des chimpanzés, des éléphants et des buffles… mais c’est surtout le territoire du grand singe le plus rare du monde : Le gorille de Cross River (Gorilla gorilla diehli).

Le gorille de Cross River est une sous-espèce du gorille des plaines occidentales, sa population n’excéderait pas 300 individus. Ils vivent sur 11 sites disséminés dans les parties les plus escarpées et inaccessibles du parc National de Cross River, des forêts du Mont Mbe et du Mont Afi et du parc National de Takamanda. L’on ne sait rien du gorille de Cross River exception faite qu’il est en grand danger d’extinction.

silverblack
photo rare d’un Gorille de Cross River prise par le WCS

Je pourrais continuer longtemps à vous décrire les merveilles de cette forêt, mais j’aurai l’occasion d’y revenir dans d’autres articles. Je ne m’attarderais pas non plus ici sur les spécificités des espèces endémiques comme le Drill ou le gorille de Cross River, des programmes de protection sont en cours, j’aurai donc l’opportunité de vous en reparler.

Si vous avez lu jusque là, vous l’avez compris, la forêt Cross-Sanaga-Bioko est juste UNIQUE. Et c’est pourtant là que le gouverneur de l’état de Cross River veut faire passer une autoroute…

travaux-autoroute-cross-river

Elle a été surnommée à juste titre « Highway to Hell » par les ONGs de protection de la nature et en particulier par la WCS (Wildlife Conservation Society) du Nigeria. Il faut dire que le projet, dont les travaux ont commencé, ne se limite pas à une 2X 3 voies. Une zone tampon de 10 km sur toute la longueur et de chaque côté de l’autoroute est prévue. 180 villages Ekuri doivent être déplacés et la population expropriée de très nombreuses terres agricoles et forestières. De plus, la route risque de devenir un accès privilégié pour l’exploitation illégale de la forêt et pour le braconnage déjà important aujourd’hui.

Pour le moment les travaux sont stoppés pour des raisons juridiques et grâce aux pressions exercées par les populations locales et les organisations internationales. Mais le gouverneur à bon espoir de reprendre la construction rapidement, laissant les gorilles sur le bord de l’autoroute.

  AIDER SOUTENIR ET S’INFORMER :

  •  Save the Ekuri forest ICI
  • WCS Nigeria ICI
  • Berggollia and Regenwald ICI
  • STOP THE SUPERHIGHWAY ICI
  • Birdlife : ICI
  • Korup Rainforest Conservation Society (KRCS) ICI

  • Natura Science ICI
  • Team Network ICI
  • Photo en Une par Justin Jay pour « The Drill Project » sur l’île de Bioko, photos de la faune par le WCS et la Team Network.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci pour cet article qui m’a permis de mieux comprendre l’enjeu de cette route pour la conservation.

    J'aime

    1. budpumba dit :

      De rien Mikhail ! merci pour ton commentaire

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s