Ça baigne pour les hippopotames de la Virunga

23/11/16

Une enquête a été publiée début du mois dans Suiform Soundingsle bulletin d’information des spécialistes des Suiformes sauvages. Oui, il existe une revue pour les passionnés de cochons sauvages, phacochères, pécaris des autres hippopotames…

L’enquête porte sur l’évolution de la population d’hippopotames (Hippopotamus amphibius) dans le parc de la Virunga en République démocratique du Congo (RDC). Les nouvelles sont plutôt bonnes.

Le parc national des Virunga est le plus vieux parc de RDC et l’un des plus vieux d’Afrique (1925), il comprend sur sa frontière Est 70% du lac Edouard, l’un des grands lacs de la vallée du Rift. Les 30% restant font partie du parc National Queen Elisabeth en Ouganda.

Ce lac connaissait l’une des grandes populations d’hippopotames d’Afrique jusque dans les années 70, avec près de 30.000 individus. Mais le braconnage, la perte d’habitat, l’agriculture, les guerres civiles et les bandes armées ont considérablement réduit la population d’hippopotames et le reste de la faune du parc.

Cette dernière étude éffectuée en 2015 et menée par la WCS ( Wildlife Conservation Society), l’ICCN (Institut Congolais pour la conservation de la Nature) et Emmanuel de Merode, (le célèbre directeur du parc de la Virunga), indique enfin une augmentation significative des hippopotames dans le lac et dans plusieurs rivières avoisinantes (principalement la rivière Ishasha). C’est une première depuis plus de 40 ans.

L’augmentation des hippopotames sur les deux dernières années est sans aucun doute le résultat du travail acharné d’Emmanuel de Merode et des rangers du parc qui oeuvrent sans relâche pour repousser les bandes armées. Néanmoins, la population n’est estimée qu’à 2.400 individus lors de ce recensement soit 8,2% de la population maximale constatée en 1970. Le travail sera encore long pour retrouver le nombre d’hippopotames initial.

Il resterait entre 125000 à 145 000 hippopotames en Afrique (baisse de 30% de la population depuis 1970), ils sont classés comme vulnérables par UICN.

Source UICN Suiform Soundings

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s