Des orphelinats pour de petits sauvages

02/12/16

Dans tous les pays de l’ouest et du centre du continent africain la diminution des populations de grands singes est comprise entre 50% et 90% durant les 40 dernières années. Les raisons sont multiples : la destruction des forêts, les maladies infectieuses, les guerres et surtout le braconnage…Parfois de jeunes singes miraculés sont saisies par les autorités et remis à des sanctuaires de faune.

La Pan African Sanctuary Alliance (PASA) organise sa réunion annuelle du 1 au 4 décembre 2016 à Entebbe en Ouganda. PASA est la plus grande alliance de sanctuaires de primates au monde. Elle en regroupe 22, établis dans 13 pays. Elle a pour objectif de garantir un avenir pour les singes en unifiant les savoirs-faire, en soulevant des fonds, en renforçant les capacités des membres et en posant des normes quant à la protection ou à la réhabilitation de nos cousins sauvages.

L’occasion pour moi de faire un article un peu particulier qui servira de base pour, à l’avenir, vous raconter les petites et les grandes histoires des primates orphelins d’Afrique. Vous trouverez ici un descriptif rapide de presque tous les sanctuaires de réhabilitation des grands singes (Gorilles, bonobos et chimpanzés) se trouvant sur le continent Africain, qu’ils soient membres de PASA ou non. Cliquer sur le nom du sanctuaire pour accéder à leur site internet. Aidez financièrement si vous le pouvez.

Le Sanctuaire de Méfou (Ape Action Africa) au Cameroun :

Le parc national de Méfou a été crée en 1999 par Avi et Talila Sivan, dans le cadre d’un partenariat entre le MINFOF (Ministère des Forêts et de la Faune) et l’ONG Ape Action Africa. Avi  Sivan, ancien officier de Tsahal et ancien directeur du service de sécurité (BIR) du président camerounais Paul Bya, est décédé en 2010 dans un tragique accident d’hélicoptère. Depuis c’est l’excellente primatologue Rachel Hogan qui dirige le sanctuaire. Le parc de Mefou d’une superficie d’environ 1050 hectares accueil plus de 300 primates en semi-liberté dans de grands enclos au milieu de la jungle. Se sont principalement des gorilles et des chimpanzés, tous en provenance du zoo de Yaoundé ou récupérés lors de saisies. Le sanctuaire est facilement visitable, il se trouve à 1h30 de Yaoundé.

Le centre de Pongo Songo (Papaye France) au Cameroun :

L’association Papaye France a été créée en 1998 par Patricia Leschaève lors d’un séjour au Cameroun au cours duquel elle fut confrontée à l’histoire de Papaye, un bébé chimpanzé retenu enchaîné dans un village. Depuis elle se bat pour secourir les jeunes chimpanzés rescapés du braconnage. Elle a élevé une quinzaine de bébés dans son camp avant de les relâcher sur des îles. Le gouvernement lui a accordé deux îles, Pongo Songo et Okokong, sur lesquelles deux familles de chimpanzés vivent à présent en semi- liberté et se reproduisent. Le sanctuaire est visitable, il est à 45km de la ville d’Edea au Sud du Cameroun. L’association a de petits moyens malgré l’aide de Brigitte Bardot.

Le centre de Sanaga Yong (IDA  : In Defense of Animals) au Cameroun :

Fondé en 1999 par la vétérinaire américaine Sheri Speede, ce centre compte aujourd’hui  plus de 70 chimpanzés répartis en 7 groupes de 6 à 20 individus évoluant dans des grands enclos au cœur de la forêt. L’ONG In Defense of Animals  Africa gère le centre de Sanaga Yong qui se trouve dans la forêt de Mbargue, à environ 24 km de Bélabo (région Centre). Le sanctuaire n’est pas visitable par les touristes mais des séjours en éco-volontariat sont possibles.

SherriSpeed.jpg

Le centre de faune de Limbe (Limbe Wildlife Center) au Cameroun

Collaboration entre le gouvernement camerounais et la fondation Pandrillus, le Limbe Wildlife Centre (LWC) a été créé en 1993. Il couvre une superficie de 44 hectares. A l’origine un zoo, le centre a aujourd’hui des objectifs bien supérieurs. Le parc est devenu un vrai sanctuaire pour les animaux ayant souffert du braconnage. Il abrite et soigne 15 espèces différentes de primates dont des gorilles, des mandrills, babouins, drills, chimpanzés, cercopithèques etc… mais aussi des crocodiles, des pythons, des perroquets et une tortue. Facilement accessible au centre de la ville de Limbé à 2h de route de la capitale économique du Cameroun, Douala.

Le Drill Ranch (Pandrillus) au Nigeria

Fondé en 1991 par la fondation Pandrillus de Liza Gadsby et Peter Jenkins, le Drill Rehabilitation & Breeding Center est le seul projet de réhabilitation de primates dans la région de Cross River au Nigeria. Plus de 300 drills et une trentaine de chimpanzés sont en semi-liberté dans le Ranch. Le centre est divisé en deux parties : le Drill Ranch dans la ville de Calabar et le sanctuaire de Afi Mountain dans la forêt. Les deux parties sont ouvertes au public. Afi Montain est à 4h de pistes de la ville de Calabar. Le ranch pratique une excellente politique de réhabilitation avec des remises en liberté régulières.

liza-gadsby-et-peter-jenkins

Le sanctuaire de Conkouati (HELP) au Congo Brazzaville

Fondée en 1990 par la française, Aliette Jamart. HELP Congo (Habitat Écologique et Liberté des Primates) est une ONG ayant pour but de réhabiliter et de réinsérer dans leur habitat de jeunes chimpanzés confisqués aux braconniers et de sensibiliser et former les communautés locales à la conservation. Le sanctuaire de Conkouati est composé d’îles « d’adaptation » et d’une zone de réintroduction. Les individus vivants sur les îles apprennent ou réapprennent à vivre en groupe et en autonomie. Ils sont ensuite relâchés sur la zone du triangle, vaste forêt de 21 km². HELP Congo a été la première association à réintroduire des chimpanzés en milieu naturel. Possibilités d’éco volontariat longue durée.

.aliette_20jamart_1_

Le projet Lesio-Louna (Fondation John Aspinall) au Congo Brazzaville

C’est dans les années 80 que Madame Leroy, une expatriée française, a commencé à recueillir et à prendre soin de bébés gorilles vendus illégalement à Brazzaville. Son jardin devenant trop petit, elle demanda de l’aide à John Aspinall le milliardaire philanthrope. Le Projet Lésio-Louna (PLL) est ainsi lancé en 1986 par la Fondation John Aspinall. Le projet Lesio-Louna gère un orphelinat à primate à Iboubikro ainsi qu’une aire protégée de 170.000 ha, située à 140 km au nord de Brazzaville. Le PLL a recueilli 89 gorilles et 22 bonobos. PLL a réussi là ou beaucoup ont échoué, la réintroduction dans la nature de gorilles qui aujourd’hui vivent en totale autonomie et se reproduise au sein de la réserve. L’orphelinat et la réserve accueillent des visiteurs.

Le Sanctuaire de Tchimpounga (Jane Goodall) au Congo Brazzaville

C’est le plus grand sanctuaire pour chimpanzés orphelins d’Afrique, il a été construit en 1992 se situe à 50 km au nord de Pointe-Noire, dans la région de Kouilou. Tchimpounga est le centre de réhabilitation de l’Institut Jane Goodall. Il se trouve au cœur d’un parc naturel de 550km². Le sanctuaire a débuté avec les 25 chimpanzés du Zoo de Brazzaville, il est actuellement le foyer de plus de 170 chimpanzés orphelins vivants en semi-liberté.

Le sanctuaire J.A.C.K à Lubumbashi (Jeunes Animaux Confisqués au Katanga) en RDC

Le sanctuaire Jeunes Animaux Confisqués au Katanga (J.A.C.K.) a été créé en 2006 à l’initiative de Franck et Roxane Chantereau, désireux de faire cesser  à Lubumbashi le trafic de chimpanzés. Le Ministère Congolais de l’Environnement effectue Des saisies et confie les orphelins  à J.A.C.K. qui les encadre, les soigne et leur donne la possibilité de vivre dans des groupes de chimpanzés avec l’espoir de pouvoir les relâcher.  Les débuts furent difficiles, l’incendie volontaire d’un dortoirs tua deux bébés chimpanzés. A ce jour le sanctuaire s’occupe de 38 chimpanzés. Le sanctuaire JACK est visitable sur le site du zoo de Lubumbashi.

Le gorilla réhabilitation et conservation Education Center (Dian Fossey) en RDC

Appelé « G.R.A.C.E », le centre a pour mission de secourir les jeunes gorilles orphelins des plaines de l’Est (Grauer Gorilla), le centre a été créé en 2009 par la fondation Dian Fossey (gorilla found). Le centre héberge 13 gorilles dans un immense enclos à la lisière de la forêt de Tayna dans la région du Nord Kivu. L’objectif à court terme étant de pouvoir les remettre en liberté.

Lola Ya bonobo en RDC

Lola Ya bonobo est un sanctuaire fondée en 1994 par la Belge Claudine André dans le but de recueillir et de sauver des bébés bonobos victimes du braconnage, puis de les réintroduire dans une réserve naturelle. C’est le seul sanctuaire pour bonobos du continent, et le seul à avoir réussi des retours à la vie sauvage pour des bonobos dans La réserve d’ Ekolo ya Bonobo. Le Sanctuaire est visitable, il est situé à 25 km à peine du centre ville de Kinshasa dans le village de Mont-Ngafula.

livre-oka-lola

Centre de Réhabilitation des Primates de Lwiro (CRPL) en RDC 

Lwiro est un sanctuaire pour primates fondé par l’ICCN en 2002 afin de recueillir des chimpanzés et d’autres espèces de singes confisqués. Il est dirigé par les primatologues espagnoles Carmen Vidal Marsal et Itsaso Vélez del Burgo. Le centre se trouve à 4 km du Parc National de Kahuzi-Biega. Le CRPL accueille 66 chimpanzés et 88 singes d’une dizaine d’autres espèces. Ils sont répartis dans de vastes enclos de plusieurs hectares. Les visites sont possibles alors n’hésitez pas si vous êtes dans la région de Kahuzi-Biega.

Le sanctuaire à chimpanzés de Tacugama en Sierra Leone 

Le sanctuaire de Tacugama a été créé en 1995 par Bala Amarasekaran et son épouse Sharmila après avoir vécu eux même avec un chimpanzé à leur domicile, le célèbre Bruno. Le centre est à présent géré par le gouvernement.Il a connu de grandes difficultés lors de la guerre civile mais est aujourd’hui il une grande réussite. Le sanctuaire compte 8 groupes représentant 75 chimpanzés en semi-liberté. Le centre est facilement accessible a 15mn de Freetown près du village de Barthurst, il est même possible de passer la nuit dans un éco-lodge sympa sur place. En 2006 Bruno et 30 autres chimpanzés se sont échappés, 4 ne sont jamais revenus au centre, dont Bruno. Il vivrait à présent dans la forêt avec des chimpanzés sauvages…

Bala with chimps.jpg

Le Senkwekwe Mountain Gorilla Center en RDC 

C’est le seul sanctuaire pour gorilles des montagnes orphelins, il n’a que cinq pensionnaires : Ndeze, Ndakasi, Maisha, Matabishi, et Lulingu. Il a été créé en 2009 par le célèbre et respecté Emmanuel de Merode, patron de l’ICCN (Institut congolais pour la conservation de la nature) et conservateur du parc de la Virunga. le sanctuaire se trouve dans le parc, non loin de la base de Rumangabo.

Senkwekwe4.jpg

Le Centre de Conservation pour Chimpanzés du Haut Niger (Projet Primates) en Guinée

Le Centre de Conservation pour Chimpanzés (CCC) a été créé en 1997 au cœur du parc du Haut Niger. Le sanctuaire compte une cinquantaine de chimpanzés orphelins. Le CCC a relâché son premier groupe de chimpanzés en 2008 dans le Parc National du Haut Niger.

Le sanctuaire pour chimpanzés de Chimfunshi en Zambie

Chimfunshi est l’un des plus anciens et l’un des plus grands sanctuaires de chimpanzés d’Afrique. Il a été créé par David et Sheila Siddle en 1988 après avoir adopté un petit chimpanzé nommé Pal. Le sanctuaire est aujourd’hui le refuge de 132 chimpanzés orphelins provenant de zoo, de cirque ou du commerce illégal. Le sanctuaire se trouve dans une réserve de 4500ha comprenant de grands enclos pour les primates. Il est ouvert au public, il se trouve à 60 km de Chingola. Le centre devrait bientôt accueillir le malheureux Ponso dont l’histoire est racontée ICI

2014-06-13_0-940x626

Le Sweetwaters Chimpanzee Sanctuary (Ol Pejeta) au Kenya

Le sanctuaire Sweetwaters a été fondé en 1993 dans la réserve d’Ol Pejeta, par le Kenya Wildlife Service (KWS) et l’Institut Jane Goodall afin de fournir un refuge aux chimpanzés en provenance d’un centre au Burundi abandonnés durant la guerre civile. Depuis d’autres pensionnaires maltraités en provenance d’Afrique occidentale et centrale ont rejoint le centre. Sweetwaters comprend 2 groupes pour un total de 37 pensionnaires dans deux grands enclos au cœur de la réserve d’Ol Pejeta. Elle est la plus belle réserve d’Afrique orientale, la visite est hautement recommandée. Sweetwaters va accueillir Manno le chimpanzé d’Irak, dont la terrible histoire est ICI

L’Ile sanctuaire de Ngamba (CSWCT) en Ouganda

Le sanctuaire de Ngamba Island a été créé en 1998 par l’ONG Chimpanzee Sanctuary and Wildlife Conservation Trust (CSWCT). Il se trouve sur une île du Lac Victoria. L’île Ngamba s’étend sur plus de 40 hectares, dont 98 % sont entièrement boisés, elle constitue un cadre idéal pour l’épanouissement des 49 chimpanzés orphelins. Le sanctuaire est accessible par bateau  à partir d’Entebbe , les visiteurs peuvent passer la nuit sur place.

Le Projet Gorille Fernan-Vaz (PGFV) au Gabon

Ce centre a été créé en 2007, il est dirigé par Nicholas Bachand, un jeune primatologue et vétérinaire. Le sanctuaire comprend 3 groupes de gorilles (15 individus) et se situe au nord du parc de Loango, dans la lagune Fernan-Vaz, sur île d’Evengué. le sanctuaire comprend un centre de réhabilitation sur l’île Oriquet qui vise à remettre en liberté les gorilles orphelins. Une belle visite si vous avez la chance d’être dans la région de Loango.

getimage

Le Chimp Eden (Jane Goodall) en Afrique du Sud

A 15 kilomètres de Nelspruit, l’Institut Jane Goodall a créé en 2006 le seul sanctuaire à chimpanzés d’Afrique du Sud. Les jeunes chimpanzés orphelins sont facilement observable à partir des plateformes surplombant les immenses enclos.

Le Chimpanzee Rehabilitation Trust (CRT) en Gambie

C’est le plus ancien programme de réhabilitation de grand singe d’Afrique; Il a débuté en 1969. On le doit à une grande protectrice de la nature : Stella Marsden décédée en 2008 à l’age de 56 ans. Une centaine de chimpanzés vivent aujourd’hui en totale liberté sur une île (Baboon Island) du parc national de la Rivière au centre de la Gambie. Ils sont pour la plupart des descendants de 2ème ou 3ème génération des chimpanzés sauvés et réhabilités par Stella Marsden. L’on peut les observer en petits bateaux à partir du campement de Badi May ou l’on peut loger.

trib_stellaZwockle

————————

Pour chaque orphelin recueilli, une famille complète a été braconnée….

j’aurais pu ajouter le parc de Lékédi au Gabon ou le centre du plateau de Batéké, mais ils sont un peu particuliers j’aurai d’autres occasions de vous en parler.

J’aurais aussi pu poursuivre cet article avec les associations s’occupant des plus petits primates comme l’association ATO au Benin, Lilongwe Wildlife Center au Malawi, CERCOPAN (Rhoko forest) au Nigeria, le Colobus Conservation au Kenya ou encore les centres pour petits primates d’Afrique du Sud comme le Riverside Wildlife Rehabilitation Center,la Vervet Monkey Foundation, ou la Bambela Wildlife fondation... Mais se sera pour une autre fois. Je doute que beaucoup de monde lisent ce pavé jusqu’à la fin…LOL

Si vous connaissez d’autres sanctuaires pour primates en Afrique, si vous avez des infos complémentaires ou si vous avez eu l’occasion de visiter l’un ou l’autre centre n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s