La menace Boko Haram plane sur les derniers éléphants de Yankari

26/03/16

Je parlais ici il y a quelques jours à peine de la quasi disparition des lions du parc de Yankari au Nigeria. Voila que d’autres conservateurs font état de menaces planant sur sa petite population d’éléphants.

Les conservateurs du parc national de Yankari redoutent l’arrivée de la secte islamiste Boko Haram qui sévit actuellement au nord du pays. Ils craignent en effet que le groupe islamiste, affaibli par l’offensive militaire de grande envergure menée en ce moment, ne cherche à utiliser l’épaisse végétation du parc comme base arrière pour préparer des attentats dans la région. Le groupe islamiste, qui a prêté allégeance à l’organisation Etat Islamique (EI) en 2015, est déjà installé depuis des années dans la forêt de Sambisa, un autre parc national du pays.

Les conservateurs du parc craignent désormais que Boko Haram se lance dans le braconnage des derniers éléphants du parc pour financer leur insurrection, comme l’ont fait l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) en Ouganda et la milice janjawid au Soudan.

Le parc de Yankari est le plus célèbre des parc national du Nigeria. Il situé dans la partie centre-sud de l’état de Bauchi, dans le nord du Nigeria. il fait partie de la vaste zone de brousse s’étendant jusqu’au Cameroun, autour du fleuve Bénoué et de la rivière Gaji. Le parc de Yankari couvre une superficie d’environ 2200 km², non clôturé. Il est célèbre de longue date pour ses sources d’eau chaude naturelles et pour sa grande variété faunique typique de la brousse d’Afrique de l’ouest.

Dès 1934 Yankari est une réserve de chasse réputée. Dans les années 60′, la chasse est stoppée et Yankari devient une réserve faunique. En 1991, elle est enfin transformée en parc national. Avant l’instabilité liée à l’avancée de la secte Boko Haram, ce parc était une destination prisée par les touristes et les expatriés du Nigeria. Jusqu’à  20.000 touristes y venaient pour effectuer des safaris et se baigner dans ses sources d’eau chaude à 31°. 

Outre la population d’éléphants estimée à environ 300 individus, le parc comprend, une belle population de différentes antilopes (bubale, Roan, Kob…), des buffles, des babouins, des singes patas, quelques rares lions…ainsi que des hippopotames et des crocodiles dans la rivière Gaji.

Espérons que le Nigeria sorte victorieux de sa lutte avec la secte Boko Haram, et le le pays puisse à nouveau attirer les touristes dans ce parc riche d’une faune et d’une flore magnifique.

Le parc est soutenu par le célèbre organisme WCS (Wildlife Conservation Society) ONG américaine dont l’objectif est la préservation de la nature, en particulier en Afrique. Yankari rapport annuel 2015 ICI

sources  : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s