Peu d’espoir pour les lions au Nigeria

22/03/16

Dans le parc national de Yankari, dans le nord-est du Nigeria, Martial Kiki, un chercheur béninois de 31 ans émet le cri des bébés buffles en détresse à l’aide d’un magnétophone relié à un mégaphone. En théorie, le cri de ces proies faciles, attire les lions, sur lesquels M. Kiki braque ensuite sa lampe torche pour les compter et les recenser.  Le chercheur, malgré les risques liés à l’insécurité et à la proximité de Boko Haram, parcourt le parc national Yankari, dans le nord-est du Nigeria à la recherche de traces de lions depuis le 4 mars 2016, hélas aucun signe du fauve.

Dans ce parc surnommé « le grand oasis » du Nigeria, et qui fait la taille du Luxembourg la situation a empiré et d’ici 10 ans, les lions pourraient avoir totalement disparu. Il n’y a que deux endroits où l’on peut espérer trouver des lions au Nigeria: le parc national du lac de Kainji, dans le nord-ouest du pays, où une trentaine de félins vivent encore, et le parc de Yankari, qui selon le spécialiste en compte probablement moins de cinq.

Sur les quelque 20.000 lions vivant en liberté dans le monde, il n’en resterait que 450 en Afrique de l’Ouest. Environ 300 d’entre eux se trouvent  dans le complexe transfrontalier WAP, vaste zone protégée située sur les frontières du Bénin, du Burkina Faso et du Niger (Pendjari-Arly-W Niger). Les autres survivent au Sénégal et au Nigeria.

Les lions du complexe Bénoué s’étirant du Nigeria au Tchad à travers le Cameroun, (parcs de Gutmi, Faro, Bénoué, Boubandjida, Sena Oura) sont considérés suivant les études, soit comme des lions d’Afrique de l’ouest soit comme des lions d’Afrique centrale,mais la aussi les populations sont en fortes baisses. Il n’en resteraient qu’environ 250 principalement dans le parc de Boubandjida et les zones de chasse avoisinantes.

En 2009, les lions en Afrique de l’Ouest  avaient déjà disparu de 99% du territoire dans lequel ils vivaient. Selon Philipp Henschel, coordinateur d’études pour l’organisation Panthera, chargée de la conservation des lions, leur disparition de l’Ouest n’est qu’une histoire de temps, si aucune solution à court terme n’est proposée pour y remédier.

Les lions d’Afrique de l’Ouest comme ceux d’Afrique centrale, ont une plus petite crinière que ceux d’Afrique australe (mais ils ne sont pas considérés comme appartenant à une sous-espèce).

SOURCES PRINCIPALES :

  • Today Nigeria 22/03/16 ICI et ICI
  • Fondation Panthera ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s