La girafe Michael Jackson

21/03/16

Le 21 juin, c’est le « World Giraffe Day », une journée pour célébrer un animal charismatique de la savane africaine, la girafe.

En 2015,  l’ONG CGF (conservation giraffe found) organisatrice de ce jour de célébration avait réaliser une opération d’envergure (opération TWIGA ICI) en déménageant 18 girafes de Rothschild, l’une des sous espèces en danger d’extinction, dans le parc de Murchison Falls en Ouganda. Cette année, une grande levée de fonds est lancée pour protéger les girafes du Kenya et de Namibie. Vous pouvez faire un don ICI.

J’avais envie pour ma part de parler un peu de ce bel animal qui est bien souvent le premier aperçu lors d’un safari. Coup de chance, je suis tombé sur une petite news sympa que je vais vous faire partager :

On a découvert une nouvelle girafe blanche !, un peu comme « La reine des Neiges » de la réserve de Ishaqbini, dont j’avais parlé ICI ou « OMO » la girafe qui ressemble a Ziggy Stardust du parc national du Tarangire ICI.

Cette nouvelle girafe blanche n’est pas née ainsi contrairement à ses deux collègues qui étaient atteintes d’albinisme …Elle a, comme Michael Jackson, la regrettée star de la Pop, sa peau qui se blanchit au fil du temps.Une première chez les girafes. (Michael Jackson, de son vivant, possédait d’ailleurs quelques girafes dans son ranch de Neverland). Celle-ci vie dans la réserve de Soysambu au Kenya ou elle a été baptisée « Moïse » par la biologiste Zoe Muller. Elle est la première girafe sauvage à être atteinte de vitiligo, une maladie qui entraîne la dépigmentation de la peau au fil du temps.

Moïse est une girafe de Rothschild, une sous-espèce de girafe considérée comme menacée, avec moins de 1 100 individus dans le monde. Près de 10% de cette population vie dans la réserve de Soysambu située entre le parc des Aberdares et le parc Nakuru. C’est l’ancienne ferme du Lord Delamere, célèbre personnage de l’histoire coloniale Kényane. Son petit fils Lord Delamere 5ème du nom, cultive toujours les terres et élève sur place de nombreux bovins de race Boran. Depuis 2007, la réserve tente ainsi de faire cohabiter sur ces 190km², l’élevage et la préservation de la faune sauvage.

Soysambu  joue un rôle majeur dans l’écosystème Elmenteita-Nakuru ,et permet de protéger le corridor faunique entre le lac Nakuru et le lac Naivasha. La réserve comprend de nombreuses espèces de mammifères, dont des espèces rares comme le Colobe Guereza, le cercopithèque, la girafe de Rothschild (environ 90 individus), ainsi que plus de 450 espèces d’oiseaux dont une belle population de flamants roses. La réserve est facilement accessible depuis Nairobi en 2H30 de route. Elle comprend une demie douzaine de lodges et campements abordables dont vous trouverez la liste ICI

Il ne reste qu’environ 90.000 girafes en Afrique, soit une baisse de la population de 35% en 20 ans, 7 des 9 sous espèces sont en danger d’extinction.

Pour aidez les girafes : GIRAFFE CONSERVATION FOUND  : ICI

Sources multiples dont : New Scientist ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s