De part et d’autre de la cloture

12/08/16

Le 12 août c’était « la journée mondiale de l’éléphant » (ICI). Les nouvelles ne sont pas bonnes pour les pachydermes, j’en parlais ICI il y a quelques jours. Alors j’ai cherché quelque chose d’optimiste à écrire sur les éléphants. J’ai eu du mal à trouver …. finalement l’inspiration est venue du Gabon.

Son président , Ali Bongo Ondimba, a annoncé le 9 août la mise en oeuvre de nouvelles mesures pour réduire les conflits Hommes-Faune. Parmi ses mesures : l’installation par l’Agence Nationale des parcs Nationaux (ANPN) de clôtures électriques séparant la forêt du parc national de l’Ivindo, des plantations des agriculteurs locaux. C’est une première en Afrique de l’Ouest inspirée par le model kényan. Cette initiative permettra de réduire la pression des éléphants sur les cultures, tout en les protégeant des représailles des villageois.

Ce projet de clôture avait été évoqué lors du premier sommet du « Giants Club » qui s’était tenu au Kenya fin Avril. Le « Giants Club » regroupe quatre pays représentant plus de 60% des éléphants d’Afrique (Le Gabon, le Kenya, le Botswana et l’Ouganda), ainsi que des philanthropes et des experts du monde entier. L’objectif de ce club est de protéger environ 200.000 pachydermes d’ici 2020. La clôture est financée par le club à hauteur de 200.000 dollars.

D’autres mesures ont été annoncées par le président Gabonais, comme le doublement de l’effectif d’éco-gardes du pays passant de 750 à 1500, la mise en oeuvre de formations par des rangers kényan et le durcissement de la législation contre le braconnage.

La clôture protégera plusieurs plantations situées à proximité immédiate du parc de l’Ivindo, non loin de la ville de Makokou au centre du pays. Elle sera longue de 50 km, haute d’un mètre, d’une tension de 7000 volt, et sera alimentée par un système de panneaux solaires et de batteries.

Ce parc national de 3000 km² a été créé à l’initiative de feu le président Omar Bongo en 2002 comme douze autres parcs dans le pays pour un total de 30.000 km² protégé, soit 11% du pays. Le parc de l’Ivindo est recouvert d’une forêt primaire très anciennes et faiblement perturbées par l’homme. L’on y trouve d’impressionnantes chutes d’eau le long du fleuve Ivindo et de la rivière Djidji, notamment les chutes de Kongou considérées comme les plus belles d’Afrique centrale. Le parc possède aussi, en son cœur, l’une des 5 plus belles Baï (saline) du bassin du Congo : la clairière de Langoué. Une partie du film « Tarzan » réalisé par David Yates en 2015 a été tourné sur place.

Kongou-Falls-3
les chutes de Kongou

A l’Ivindo l’on peut rencontrer la plus grande population de gorille du pays, l’une des plus grandes population d’éléphants des forêts du bassin du Congo, diverses espèces de singes (chimpanzé, colobe, cercopithèque, mandrill, etc.), plus de 350 espèces d’oiseaux, ainsi que de très nombreux mammifères (buffle, sitatunga, cèphalophe, potamochère, bongo, pangolin…).

Je ne peux pas parler du parc de l’Ivindo sans évoquer deux écologistes sans qui rien n’aurait été possible. Le premier est l’américain J. Michael Fay (je ferai un jour un focus sur lui). Il est célèbre pour avoir parcouru 3000 km en 1999 a travers la forêt du bassin du Congo à pied en 455 jours lors de l’opération « Mégatransect ». C’est lui qui a fait pression (avec succès !) sur le président Omar Bongo pour la création des 13 parcs nationaux en 2002.

Le second est gabonais d’adoption et d’origine britannique c’est Lee White (je ferai aussi un jour un focus sur lui). Il dirige depuis 2009 l’ANPN soit l’organisation gouvernementale du Gabon pour les parcs nationaux. Auparavant il dirigeait le WCS (Wildlife Conservation Society) dans le pays. Il est à la manœuvre, et les réels réussites du Gabon en terme de conservation de la nature et de la faune sont à mettre à son crédit.  

Ailsa-White_-Lee-White-600x397
Lee White patron de l’ANPN

Le parc de l’Ivindo a tout pour devenir l’un des hauts lieux du tourisme au Gabon.

Toutes les 15 minutes un éléphant est abattu en Afrique pour son ivoire. 

  • Photo d’une famille d’éléphants des forets à l’Ivindo par Malcolm Starkey
  • la news ICI par le journal Gabon Review

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

éléphants à la Bai de Langoué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s