Les rhinocéros blancs ont eu chaud en 2016

09/03/17

L’Afrique du Sud compte  83% de la population mondiale de rhinocéros africains avec près de 18 000 rhinocéros blancs (Ceratotherium simum) sur une population mondiale de 20.000 individus et environ 2300 rhinocéros noirs (Diceros bicornis) sur une population mondiale d’environ 5500 individus. C’est dire si les chiffres portant sur l’évolution des populations et les actes de braconnage, publiés par le South African National Parks (Sanparks), l’organisme d’état chargé de l’ensemble des parcs nationaux d’Afrique du Sud, sont importants.

sanparks

Après plusieurs reports, Sanparks et le département de l’environnement (DEA) ont finalement publié fin février les données pour l’année 2016. Les résultats sont « mi-figue mi-raisin » . Coté bonne nouvelle, le braconnage des rhinocéros a enregistré une baisse de 10,3% en Afrique du Sud sur l’année 2016, pour atteindre 1054 individus abattus illégalement. C’est encore beaucoup trop mais c’est une seconde année de baisse consécutive après le pic de 2014. Pour rappel, le nombre de rhinocéros braconnés dans le pays est passé de 83 en 2008 à un nombre record de 1215 en 2014.

south-africa-rhino-stats-2017

Dans le Parc National Kruger, l’épicentre du massacre, 662 carcasses de rhinocéros braconnés ont été découvertes en 2016, soit une diminution de 20% par rapport aux 826 trouvées en 2015. La police sud-africaine a arrêté 680 braconniers l’an dernier, contre 317 en 2015.

braconnage Kruger

Ses résultats plutôt encourageants sont, hélas, contrebalancés par des chiffres bien plus négatifs. Un recensement effectué en septembre a donné une population de rhinocéros blancs dans le parc national Kruger comprise entre 6 649 et 7 830 contre 8 365-9 337 en 2015. La raison de cette forte baisse, n’est pas le braconnage, mais la terrible sécheresse qui c’est abattue sur le parc ces deux dernières années (Elle a heureusement pris fin en janvier 2017, avec des pluies importantes).

rhinos-sanwild-1074x644

La population de rhinocéros noirs (Diceros bicornis) a, quant à elle, légèrement augmenté passant de 453 individus en 2015 à environ 465 en 2016. Les rhinocéros noirs sont moins impactés par la sécheresse car ils ne se nourrissent pas d’herbe comme les rhinocéros blancs mais principalement de broussailles. Le nombre de rhinocéros noirs est néanmoins  très bas au regard de l’importante surface du parc national Kruger. cette population reste a ce jour toujours à risque.

Enfin, si le braconnage a baissé dans la région de Mpumalanga couvrant le parc Kruger et les réserves privées alentours, ce n’est pas le cas dans d’autres régions d’Afrique du Sud. Chaque jour 3 rhinoceros sont braconnés en Afrique mettant en péril l’avenir de cette espèce magnifique.

S’informer et aider :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s